Christine Salem

Salem Rényon

Un all-star maloya au féminin

La Réunionnaise Christine Salem, diva du maloya, bande-son de son île héritée des esclaves, nous avait déjà, par le passé, habitués à frotter ses racines et l’héritage de ses ancêtres, à d’autres galaxies – blues, rock, etc. Ici, elle pousse encore plus loin ses explorations musicales en formant, autour de sa voix terrestre et habitée d’esprits, un quintette all-star, composé d’artistes rôdées aux jazz et impros tous azimuts : un objet hybride 100% féminin. Aux fondations, Fanny Lasfargues (Noël Akchoté, Akosh S…), chemins hip-hop et rugissements noise, joue la carte « groove » et assure les ancrages au sol, avec sa basse électro-acoustique, augmentée d’effets électroniques. Aux tambours à peau, frappés à pleines paumes, la percussionniste et ethnomusicologue Anne-Laure Bourget (Orange Blossom, Mohamed Abozekry, Sahariennes…), complice de longue date de la chanteuse, apporte sa connaissance plurielle et vagabonde des rythmes d’Orient et de ceux de la planète. Aux baguettes ternaires, la brillante batteuse réunionnaise Héloïse Divilly (Oriane Lacaille…) recentre le tempo autour du pouls si particulier de son île. Enfin, dans ce chaudron, la guitariste Tatiana Paris (Thomas de Pourquery, Théo Ceccaldi, Sandra Nkaké…) distille ses notes précieuses, délicates, et mûrement pesées.

Autour de cette âme, de ce feu commun que sont les chansons de Christine Salem, en Créole et dans la langue de ses ancêtres, portées à plusieurs voix féminines, ces cinq virtuoses sensibles s’organisent, en toute liberté et en toute intuition, pour donner naissance à cette terra incognita, cette entité mouvante sur fond maloya, cette musique créole tressée de leurs identités respectives, ici réunies. Et nul doute que sur scène, cette aventure pimentée et audacieuse ne décolle vers des territoires incongrus, abrasifs, spirituels, blues, rock, féminins et sacrés… L’épopée « Salem Rényon ! » 

 

– NEWS –

Salem Rényon : 1er EP à paraître à l’automne 24

Salem Rényon en tournée :  Automne 2024 // Printemps-été 2025

Sur sa route-maloya, elle avance déterminée, suivant les chemins de sa foi et ses intuitions, comme autant de lumières. Son septième disque, « Mersi », ne ressemblait pas au précédent, le huitième à paraître ne sonnera pas comme les autres. Tous, pourtant, ressemblent à la chanteuse. Chacun lui colle à la peau, épouse ses évolutions, au plus proche de sa façon de se poser dans le monde et de s’ancrer au présent. Toujours, elle garde les antennes dressées, à l’affût des chansons à naître.

Depuis son enfance passée dans le quartier des Camélias, Christine Salem n’a jamais cessé d’écrire et de composer. Dans ce pays maloya, l’Île de la Réunion, où les morts parlent aux vivants, elle remplit ses cahiers d’écriture au milieu de sommeils agités. Mais la plupart de ses chansons naissent sur scène, au cours de séances extatiques qui laissent jusqu’à ses musiciens pantois. Dans ces moments d’intense créativité, la jeune femme est littéralement traversée par un flot de paroles et d’émotions. Vecteur ou médium, elle fait don de son corps tandis qu’à travers son esprit les ancêtres guident sa plume, mugissant leur révolte dans un culte saisissant aux esclaves marrons. en 2013 elle accompagne le groupe Moriarty en concert.

– LINE-UP –

Christine SALEM (voix, kayamb) 
Anne-Laure BOURGET
(percussions diverses)
Héloïse DIVILLY (batterie) 
Fanny LAFARGES
(basse)
 Tatiana PARIS
(guitare) 

NB : retrouvez ici des extraits privés de séances de travail de création. Ces extraits sont réservés aux écoutes professionnels

EN TOURNÉE

12 juillet 2024

Le Cube, Garges-lès-Gonesse (95)

5 juillet 2024

Le Canotier Live, Aurillac (15)