WASTELAND, Antoine Berjeaut


Jazz Urbain / FR - US
ChlorineFree
Issu du CNSM jazz, Antoine Berjeaut navigue entre le Jazz, les musique du mondes et les nouveaux territoires sonores électroniques.
En 2014, il présente « WasteLand » et brouille les pistes entre jazz contemporain, beat music, et electro…
Sur le fil, la musique subtile se déroule librement, aux frontières de l’écriture et de l’improvisation collective, autour de textes inspirés de Mike Ladd. Jeu de nuances, de timbres, rythmiques complexes et originales, ambiances cinématiques où se mêlent sons vintages, mélodies lumineuses et poésie, influencé tant par le jazz minimal de Paul Motian que les collages de Madlib, Flying Lotus ou Burial...

Le line-up sur scène est exceptionnel : Antoine Berjeaut (trompette), Julien Lourau (Sax), Mike Ladd (Voix), David Neerman (vibraphone), Fabrice Moreau (batterie), Stephane Kerecki (Contrebasse)...

Quelques références :

Création Sons d'Hiver (94), Jazz à Vienne (à 2 reprises), Jazz d'Or Strasbourg, Jazz d'Or Berlin, Charlie Free Jazz Festival (Vitrolles), Jazz Sur Seine (Paris), Studio de l'Ermitage (Paris), Jazz à l'AJMI, La Dynamo (Pantin) etc...
Facebook Deezer Spotify Twitter
Antoine Berjeaut - Wasteland
Slow Motion (Part I & II)
Antoine Berjeaut - Wasteland - J.D.
Antoine Berjeaut - Wasteland
High (Ben Marc Remix)
"Pour son premier disque, moins que ses qualités de trompettiste, pourtant nombreuses (belle sonorité mate, culture de la note et de la phrase juste, refus de toute forme d'esbroufe), c'est son univers qu'il nous invite à explorer. [...] Sous un ciel qu'on dirait acoustique avantageusement zébré de quelques éclairs électroniques, il fourmille d'oasis peuplées par des solistes venus servir la musique, et non lisser leur ego."
Fred Goaty — Jazz Mag / Jazzman

"Avec son titre clin d'oeil à l'immense poème de T.S. Eliot, WasteLand avait placé la barre haute. Et tel Renaud Lavillenie, Antoine Berjeaut a réussi ce premier essai avec maestria."
Mathieu Durand - Jazz News

__