DuNose Productions - www.dunose.com
+33(0)1 34 14 25 16

Salif Keita

World [ML]

« La voix d’or de l’Afrique ». Les surnoms n’ont jamais manqué pour qualifier la beauté de cette voix unique. Salif Keita, membre fondateur de l’afro-pop, est un artiste généreux dont le parcours est marqué par un remarquable mélange des genres qui séduit les publics du monde entier. Sans jamais perdre de vue ses racines les plus profondes, ce prince mandingue n’a de cesse de construire un pont entre l’Afrique et le reste du monde.

50 ans de carrière cette année font de ce chanteur une des grandes figures charismatiques de la culture pop mondiale.

Salif Keita prépare actuellement la sortie de son nouvel album au printemps 2018, produit par ses soins à Bamako et revient, après de multiples collaborations avec des producteurs européens, aux origines de l’afro-pop malienne et continue d’explorer depuis son propre studio les passerelles entre les différentes cultures africaines.

Salif Keita est né le 25 août 1949, à Djoliba (Mali), sur les rives du fleuve Niger. Albinos, il échappe de peu à la répudiation de son père. Salif connaît une enfance isolée, en proie aux quolibets de ses contemporains. Malgré sa voix claire et puissante, son désir de devenir chanteur (statut réservé à la caste des griots) se heurte à une fin de non-recevoir de sa famille princière. Keita quitte par conséquent sa famille en 1968 pour s’installer à Bamako, où il se produit sur les places de marché, dans les cafés, puis dans différentes discothèques, en compagnie de l’un de ses frères.

En 1969, il rallie le Rail Band, groupe du saxophoniste Tidiani Koné que rejoint également, quelques mois plus tard, le musicien de kora et chanteur Mory Kanté. Le succès du Rail Band dans toute l’Afrique de l’Ouest se construit sur une relecture moderne des airs traditionnels. Salif se lie alors d’amitié avec le joueur de balafon et de guitare guinéen Kanté Manfila. C’est entre autres avec ce dernier que le chanteur s’installe en 1973 au motel de Bamako, puis à Abidjan (Côte d’Ivoire), ville plus développée, techniquement et culturellement. Ils fondent alors Les Ambassadeurs Internationaux, où se mêlent influences musicales maliennes, cubaines, et zaïroises.

Mais c’est en solo que Salif saura conquérir le monde entier au fil d’une quinzaine d’albums, de multiples collaborations sans frontières et de nombreuses tournées internationales.

Suivez-le :

  • 01 - Salif Keita - DA
  • 02 - Salif Keita - Seydou
  • 03 - Salif Keita feat. Cesaria_Evora - Yamore
/

L’une des voix les plus poignantes du continent africain

Le Monde -

Chanteur, compositeur malien, pionnier et avant-gardiste, Salif Keita ne cesse de perpétuer l’art de la musique malienne, multipliant les collaborations et influences au gré de ses rencontres et de ses voyages

Le Figaro -

ce fils prodigue et maudit, ce prince des paradoxes, ce gueux aimé des rois, cherche à se réconcilier avec le monde traditionnel et à inventer l’Afrique du futur. 

Les Inrocks -

Line-up : Salif Keita (voix) + Guitare | Machine | Kora | Percussions | 2 choristes | batterie | keyboards.

Références : L’Olympia (Paris), La Cigale (Paris), Chicago, Apollo Theater (New York City), Los Angeles, House of Blues Boston, Philharmonie de Paris, Bogota, Le Port (Saint Nazaire), L’Olympia (Montréal), Roskilde (Danemark), Barbican Centre (Londres), Les Nuits du Sud (Vence), Château Rouge (Annemasse), La Ferme du Buisson (Noisiel), Fiesta Sète (Sète), Les Suds (Arles), Toronto Jazz Festival (Toronto), San Francisco Jazz Festival (San Fransisco), etc…