DuNose Productions - www.dunose.com
+33(0)1 34 14 25 16

Ibaaku

Jazz Funk [FR]

Curieux du monde et de ce qui s’y révèle aujourd’hui de neuf dans les arts, mobilisé à dynamiter les murs et bornes dressés dans la musique par le marché, Ibaaku est de ces milléniaux qui forment l’avant-garde de la création contemporaine sur le continent africain.

Ibaaku, dernier des noms qu’il s’est donnés, est un artiste en mouvement, éthéré, propulsé par un éclectique et insatiable appétit du son. Son itinéraire créatif commence très jeune à Thiès par la pratique du clavier et de la clarinette, puis l’a progressivement mené vers différents genres comme le hip-hop, la soul, le jazz, ou le folk.

Sa musique s’inspire aussi bien de la ruche urbaine qu’est Dakar avec ses banlieues alentour et où il installe son studio d’enregistrement, que des vertes étendues de la Casamance et des paysages accidentés de la Sardaigne, où il aime à se retirer, se perdre pour mieux se retrouver. Depuis la fin des années 90, après avoir collaboré avec différents artistes et sorti avec ses groupes successifs deux albums, Ibaaku est devenu une figure importante de la scène hip-hop africaine. Il s’y meut comme un excentrique insider, un b-boy affranchi des codes, des attitudes et des formes convenus.

Parce qu’étranger à la culture contemporaine de la réclame à tout crin, il reste un artiste assez confidentiel, plus occupé à créer qu’à promouvoir. Son intégrité artistique et sa liberté de mouvement – demeurées inaltérées – se manifestent dans l’œuvre protéiforme qu’il continue de forger avec son groupe I-Science, ses compositions personnelles ou encore sa collaboration avec la styliste Selly Raby Kane.

  • Album Alien Cartoon décembre 2016 (Akwaaba Music)
  • Sélection WOMEX 2017
Suivez-les :

  • Djula Dance
  • Mouches Symphony
  • Ilwaa
/

Venu du Sénégal, ce producteur sénégalais revendique un son afro-futuriste. A base de samples, son premier album solo, Alien Cartoon, tient néanmoins avant tout de la culture électro : on y entend moins les tambours et les chants rituels que les bidouillages des machines, au cœur d’une house aussi expérimentale que radicale. Pour les esprits les plus aventureux.

Télérama -

Ibaaku, le sénégalais qui ramène l’afro-futurisme sur le dancefloor, grâce à sa musique afro-psychédélique vertigineuse, marquée par l’expérience noire. Un petit côté science-fiction façonné à la Sun Ra ? Rien d’étonnant lorsqu’on s’arrête sur l’esthétique visuelle de ses clips, marquée par un mysticisme hyper-galactique. Sur son album Alien Cartoon, Ibaaku s’emploie à combiner les beats hip-hop sur des arrangements de basse détraqués et associés à des samples traditionnels sénégalais.

Les Inrocks -

Un hip-hop purifié de ses monologues, dilué dans une mixture électronique des plus expérimentales, infusé de particularismes sénégalais et dont les reflets irisés évoquent les travaux de la Beat Scene que fédère Flying Lotus (passé aux Trans en 2007) à Los Angeles. Tout simplement sidérant.

Les Transmuicales -

Line-up : Ibaaku (machines) | VJ

Références : Dakar Music Festival (Sénégal) ; Le Badaboum (Paris) ; Les Trans Musicales (Rennes) ; Black(s) to the futur (Petit Bain, Paris) ; Clandestino Festival (Göteborg, Suède) …